Quand le marin jette l'ancre

11/08/2015
POEMART
théâtre
export
Avignon
Nouvelle-Calédonie
Océanie
pacifique
Alain Mardel

Si vous étiez en Avignon cet été, vous avez pu croiser Alain Mardel au festival OFF.

Début juillet dernier, le comédien s’est envolé pour le festival - au nom de sa propre compagnie la Fokesasorte Cie – et a présenté Le Marin à l'ancre de Bernard Giraudeau.

Sa volonté ? « Défendre et faire découvrir le très beau texte de Bernard Giraudeau. Un homme que l’on connaît en tant qu'acteur mais peu en tant qu'écrivain. Un très bon écrivain ! »

Du 4 au 26 juillet, il a joué pas moins de 23 représentations, une par jour en moyenne, au Théâtre de L'Isle 80, un espace de 49 places. Une expérience pour laquelle il a reçu « des témoignages très forts de la part du public. Un beau succès d'estime », à retrouver en vidéo ici et ici.
Et bien qu'il soit aujourd'hui difficile de parler des diffuseurs éventuellement intéressés par la pièce alors que le festival vient tout juste de se terminer, ce fût au bout du compte : « une expérience peu intéressante financièrement, comme la plupart des troupes à Avignon, mais professionnellement, très positive (…) Je partais avec des doutes, comme j'en ai toujours en moi, mais je reviens avec des certitudes. J'ai monté une belle oeuvre qui touche l'âme et le coeur des gens. C'est le but de mon métier. Emouvoir, toucher. Pour moi c'est un succès ». 

De retour sur le territoire, Alain Mardel continue de monter des pièces, d’en écrire de nouvelles, « en somme, je continue ma vie d'artiste » avec une grande date en perspective : "La Danse des Abeilles" au Centre Culturel du Mont Dore, en avril 2016.

 

Formations: 
Non
Oui

Ajouter un commentaire